- A A A + 

Archives de la catégorie : Générale

16 août 2018

Perte d’influence du Québec chez les assureurs à courtage?

Le marché exigeant explique la perte d’influence des dirigeants d’assureurs à courtage au Québec.

Lire l’article du Journal de l’assurance

03 avril 2018

Entrevue avec Insurance Business

Notre président et chef de la direction Louis-Thomas Labbé s’entretient avec Insurance Business sur l’avenir prometteur de GPL assurance au sein de la famille Gallagher. Lisez l’article.

Louis-Thomas Labbe GPL

21 février 2018

GPL en entrevue au 91.9 Sports

Paul Copti de GPL-Gallagher était en entrevue le 20 février 2018 sur les ondes du 91.9 Sports avec Michel Langevin pour jaser de sports et d’assurance dans le contexte des Jeux olympiques de PyeongChang. Cliquez pour écouter l’entrevue en ligne.

Olympiques_PCopti

15 février 2018

Cybercriminalité

FEI Website version Slide 16_1GPL présentait le 13 février dernier aux membres de la section du Québec de FEI Canada une conférence sur l’état des cyber-risques en 2018. L’adoption rapide de l’internet des objets (IoT) et de l’infonuagique (Cloud computing) sont des tendances lourdes qui participent à l’exposition toujours plus importante des entreprises aux cyber-risques.

 

 

01 décembre 2017

Joyeuses fêtes 2017

(suite…)

27 septembre 2017

Acquisition de GPL Assurance par Arthur J. Gallagher : « un mariage de raison », dit Louis-Thomas Labbé

labbe_louis-thomas_web_rej_2017_08_3

Louis-Thomas Labbé | Photo : Réjean Meloche

logo Journal de l'assurance

Entrevue avec le Journal de l’assurance

L’élaboration du plan de succession de GPL assurance a amené ses dirigeants à considérer différentes options pour assurer la viabilité de l’entreprise. Au final, l’acquisition de GPL par Arthur J. Gallagher s’est avérée être la meilleure option.

« Lorsque nous avons décidé de faire notre plan de succession il y a plusieurs années, nous avons établi des critères. Notre préoccupation première était la continuité de l’entreprise telle qu’on l’a bâtie depuis 10 ans », explique Louis-Thomas Labbé, président et chef de la direction de GPL, en entrevue avec le Journal de l’assurance.

Parmi ces critères, M. Labbé nomme une forte présence internationale et aux États-Unis, des spécialités et une culture entrepreneuriale qui rejoint celle du cabinet, entre autres. En tenant compte de toutes les exigences, une entreprise leur est venue à l’esprit : Arthur J. Gallagher.

« Le choix nous est apparu assez facilement et la chimie était bonne. Pour eux aussi, c’était le bon moment. On a tout de même considéré d’autres alternatives. Après avoir fait ma diligence appropriée, on ne s’est pas trop posé la question. Les gens de Gallagher devaient être prêts. Ils l’étaient ! Ils ont dû se rendre compte qu’un bureau comme nous, ça ne passe pas souvent. Ils ont saisi l’opportunité. C’était un peu comme un mariage de raison », ajoute-t-il.

Si GPL n’avait pas nécessairement une pancarte À vendre affichée sur le marché, M. Labbé affirme que les gens ne sont pas dupes. « Quand les dirigeants arrivent à un certain âge, ce serait illogique et immature de ne pas parler de succession. Ça se parlait dans l’industrie. Plusieurs nous demandaient quand nous nous retirerions. Ça faisait quelques années que ça nous trottait dans la tête », dit M. Labbé, qui dirige l’entreprise avec Charles Proulx et Louis Proulx.

D’après M. Labbé, c’est la clientèle prestigieuse, des bureaux solidement implantés, un mélange d’employés jeunes et d’autres avec une bonne expertise qui ont charmé Gallagher. « On leur donne une entreprise qui a de la relève, avec des directeurs de division âgés de 42 à 47 ans qui ont de l’avenir, des expériences antérieures riches et des processus budgétaires et financiers bien établis. Ils ont une entreprise clé en main qui présente moins de risque pour eux », souligne-t-il.

Pour Arthur J. Gallagher, cette acquisition signifie l’entrée du cabinet sur le marché québécois, une…